28/03/2008

Triste

 _________b00k1rzh bis
 
Encore une nuit blanche qui se froisse,
Les yeux brûlés de fatigue et d'angoisse,
Tout est si calme dehors, passent les heures,
Ma tête ressasse chacun de mes doutes et mes peurs.

A quoi tout cela sert, à rien, je le sais bien,
Mais cette illusion à arrêter je ne parviens,
Ruminations intellectuelles, tenter vainement
De trouver une place dans ce monde débilitant.

Prisonnière de la triste incohérence de mes pensées,
Violent mutisme qui me fait perdre l'envie même d'exister,
Il me faudra bien trouver le chemin du courage pour détruire
Le miroir de mon inconscient, sans fuir, ou s'enfuir...

Les bleus au coeur jamais vraiment ne disparaissent,
Au mieux espérer qu'au fil des jours ils ne s'estompent,
Mais devant tant d'incompréhension, que de tristesse,
Désemparée, j'aimerai tant croire que c'est mon âme qui se trompe

22:42 Écrit par Angel Sweeteyes | Commentaires (1) |  Facebook

Commentaires

Regarder de l'avant, car pour le passé on ne peut plus rien changer, les textes emplis de tristesse sont les plus dur mais les plus beaux, bon we bye bye

Écrit par : ~?~ | 29/03/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.